dimanche 27 février 2011

Vincent Jouve, L'EFFET-PERSONNAGE DANS LE ROMAN, Paris, Presses universitaires de France, 1992, 271 pages.

Le propre des être "fictifs", c'est de référer simultanément au réel et au non-réel ou, plus précisément, au non-réel à partir du réel. Dès lors, comment penser le texte indépendamment du hors-texte? "Frontières fictionnelles, territoires, colonies, ces métaphores appellent des voyageurs. Ce sont les héros fictifs qui s'offrent à nous en qualité de modèles ou d'archétypes" (Thomas Pavel, Univers de la fiction, p. 109). Les êtres de fiction influent sur la conduite du sujet. Le processus dont Emma Bovary et Don Quichotte sont exemplaires dans l'univers diégétique affecte également les individus "réels" de l'univers extradiégétique.
(p. 200) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire