vendredi 13 août 2010

Dominique Maingueneau, LE DISCOURS LITTÉRAIRE, Paris, Armand Colin, 2004

Mais l'analyse du discours ne se place pas sur ce terrain. Elle ne propose pas une "lecture" des œuvres parmi d'autres, à côté des "lectures" psychanalytiques, thématiques, etc. Quel sens pourrait-il y avoir de parler d'une "lecture" en termes de discours constituant, de paratopie, de scénographie ou de genre de discours, de structuration textuelle, de cadres de réception, etc.? Il ne s'agit pas de dire ce que signifient les œuvres, mais à quelles conditions le fait littéraire est possible et les textes peuvent s'ouvrir à l'interprétation.
(p. 247)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire