vendredi 13 août 2010

Dominique Maingueneau, LE DISCOURS LITTÉRAIRE, Paris, Armand Colin, 2004

Quand on travaille sur les discours constituants, on a affaire à des structures textuelles fortes et qui prétendent avoir une portée globale, dire quelque chose sur la société, la vérité, la beauté, l'existence... En fait, ces discours de portée globale sont élaborés localement, dans des groupes restreints qui ne s'effacent pas derrière leur production, qui la façonnent à travers leurs propres comportements. Toute étude qui s'interroge sur le mode d'émergence, de circulation et de consommation de discours constituants doit prendre en compte la manière dont fonctionnent les groupes qui les produisent et les gèrent.
(p. 53)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire