lundi 14 juin 2010

Nathalie Heinich ÊTRE ÉCRIVAIN, La Découverte, Paris, 2000

Les modalités de l'identité d'écrivain [...] font partie d'une culture commune dans laquelle nous baignons tous, quoique inégalement selon notre degré de proximité avec le monde de la création. Ainsi pourrait-on y accéder par l'intuition, en procédant à une sorte d'investigation phénoménologique, telle qu'elle a déjà pu s'opérer dans le domaine des études littéraires - aidées en cela par la capacité, propre aux écrivains, de fournir spontanément une trace écrite de leurs expériences ou de leurs conceptions. Mais la sociologie offre des instruments de recherche plus élaborés, notamment grâce à la technique de l'entretien, susceptible de faire expliciter des situations vécues, des valeurs, des images mentales, des idées, qui ne peuvent s'observer ni directement, par les actes, ni indirectement, par leur éventuelle projection dans des œuvres.
(p. 15)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire